Troubles de la vue : comment les identifier et les corriger !

25/02/2016
patiente-chez-ophtalmologoste-pour-tester-vue

Astigmatisme, cataracte, DMLA… ces noms complexes, un peu barbares, désignent des troubles de la vue qui nous touchent parfois de façon héréditaire.

Parfois à cause de facteurs environnementaux ou parfois simplement à cause du vieillissement de notre organisme. Les troubles qui peuvent impacter notre vue sont multiples. Voici comment identifier les pathologies les plus fréquentes, et agir pour les soigner.

Les principaux troubles de la vue

Les troubles de la vue nous touchent tous, à un moment de notre vie. Dans la plupart des cas, il est possible de les corriger, voire de les traiter.

Parmi les troubles les plus fréquemment observés chez les patients, on retrouve :

- L’astigmatisme : la vision de près et de loin est déformée, et des difficultés apparaissent pour différencier des éléments, comme par exemple des lettres proches comme le B et le D.

- La cataracte : elle apparait à mesure que le cristallin s’opacifie avec l’âge. Les couleurs sont altérées, la vision peut être doublée et des éblouissements sont ressentis.

- La DMLA : la dégénérescence maculaire liée à l'âge touche la vision des détails. C’est la zone centrale de la rétine qui se dégrade, une tache sombre se forme.

- Le glaucome : maladie liée à une montée de la pression oculaire. Sans douleurs pendant des années, elle peut ensuite toucher durablement le nerf optique.

- L’hypermétropie et la myopie : dans ces deux troubles, l’axe antéro-postérieur de l’œil n’est pas à la bonne taille. Résultat, une image floue.

- La presbytie : phénomène lié au vieillissement, la presbytie (qui apparait vers 45 ans) touche la vision de près.

À chaque trouble de la vue sa solution

On ne traite évidemment pas de la même manière une DMLA ou une « simple » myopie. Certaines solutions sont possibles si les troubles sont détectés tôt (dès l’enfance). Aussi, l’âge de la personne touchée est un paramètre clé. Si le trouble est installé et n’a pas été corrigé à temps, il peut s’avérer nécessaire de réaliser une intervention lourde. On distingue plusieurs niveaux de solutions face aux problèmes de vue :

- Le port de lentilles : dans le cas de la myopie, de l’hypermétropie ou encore de l’astigmatisme, les lentilles permettent de corriger la cornée pour retrouver une bonne vision ;

- Le port de verres correcteurs : selon les personnes, les lunettes seront mieux supportées. La correction apportée par les verres s’adapte aux besoins de l’œil : correction réduite, verres progressifs ou encore à double foyer.

- La chirurgie : pour certains troubles, pas le choix. Il faut avoir recours au laser, aux injections intraoculaires ou encore à la pose d'un implant intraoculaire. 

Dans quelques rares situations, des médicaments peuvent être prescrits. C’est le cas avec le glaucome. Ils peuvent aider à baisser la tension intraoculaire.

S’il est impossible de lutter contre des pathologies héréditaires et difficile de contrer le vieillissement naturel de votre organisme, quelques gestes simples sont toutefois à retenir pour protéger ses yeux tout au long de sa vie. Limiter par exemple son exposition aux écrans ou se protéger de la lumière du soleil. Et il faut aussi penser à se protéger financièrement. Souscrire une assurance complémentaire santé est ainsi une bonne solution pour disposer d’une prise en charge des soins préventifs et curatifs liés aux troubles de la vue. 

Pour en savoir plus, voici un article sur le remboursement des lunettes par la sécurité sociale.