Quel accompagnement si vous souffrez de diabète ?

13/01/2016
test-sanguin-controle-diabete

Le diabète, une maladie anodine ? Pas vraiment ! Le diabète est un trouble de l’assimilation, de l’utilisation et du stockage des sucres apportés par l’alimentation.

Ses causes, mais aussi ses symptômes, sont la plupart du temps assez peu connus. « La réalité du diabète est méconnue, sous-estimée, voire ignorée dans une indifférence tristement et dangereusement partagée du Nord au Sud » confie sur son site internet la Fédération Française des Diabétiques. Pourtant, 6,6 % de la population adulte mondiale est touchée, d’après la Fédération Internationale du diabète. Zoom aujourd’hui sur le dispositif d’accompagnement prévu par l’Assurance Maladie baptisé « Sophia ».

Le diabète et ses symptômes

Si l’énergie apportée par l’alimentation n’est pas bien transformée par l’organisme grâce à l’insuline (qui permet au glucose de pénétrer dans les cellules), alors cela se traduit par un taux de glucose dans le sang élevé. Le glucose n’est pas converti et la glycémie atteint des sommets. Comment savoir si cela est votre cas ? Une prise de sang est nécessaire.

Si votre glycémie à jeun relevée en laboratoire est égale ou supérieure à 1.26 g/l, à deux reprises. De même, si votre glycémie est égale ou supérieure à 2 g/l à n’importe quel moment de la journée, alors vous avez du diabète. Il existe deux grands types de diabète :

- Le diabète de type 1 : les cellules bêta nécessaires à l’assimilation du glucose ne sont pas reconnues et sont détruites par l’organisme. Cela se traduit par une soif intense et des urines abondantes. Seule solution : l’apport d’insuline via des injections ou une pompe.

- Le diabète de type 2 : majoritaire (on estime que 85% des cas de diabète sont de type 2), il est lié à une production insuffisante d’insuline ou à une insuline qui agit mal. Outre les origines génétiques, une alimentation déséquilibrée et un manque d’activité physique, peuvent être annonciateurs de ce diabète. Des injections sont parfois nécessaires si une meilleure hygiène de vie ne suffit pas.

Le service d'accompagnement Sophia

Si vous souffrez de diabète, sachez que vous n’êtes pas seul(e) face à cette maladie. En effet, un service d’accompagnement a été mis en place. Il cible les personnes de plus de 18 ans, dont le diabète rentre dans le cadre d'une affection de longue durée (ALD). Le service d’accompagnement de l’Assurance Maladie pour les malades chroniques est pensé pour faciliter la vie quotidienne des personnes touchées, et éviter des complications.

Le service d’accompagnement Sophia est totalement gratuit et sans engagement. Que permet-il ? Il vous donne accès à des brochures d'information, un journal de partage d'expériences, une newsletter, un site internet dédié ainsi que la possibilité d’échanger avec des infirmiers-conseillers par téléphone. Une bonne façon pour ne pas rester à l’écart et mieux vivre son diabète. Pour en savoir plus, cliquez ici.