Que me rembourse exactement une complémentaire santé ?

23/04/2014
Que me rembourse exactement une complémentaire santé ?

À quoi sert une complémentaire santé ? Que prennent vraiment en charge les contrats proposés par les organismes de protection ?

Si vous vous posez des questions au sujet du fonctionnement des assurances complémentaires santé, voici de quoi y répondre !

Le fonctionnement des complémentaires santé

Le régime obligatoire de la sécurité sociale ne rembourse pas totalement les dépenses de santé. Qu’il s’agisse de consultations, de soins, de médicaments ou encore d’hospitalisations, toutes ces dépenses sont prises en charge de manière partielle. Souscrire une assurance complémentaire santé permet de profiter d’un meilleur remboursement de ses dépenses de santé, et ainsi d’avoir une vision plus sereine de son budget.

Cette couverture plus complète peut se faire via un contrat collectif, souscrit par une entreprise pour ses salariés, ou via un contrat individuel, que vous souscrivez personnellement. Si votre entreprise ne propose pas de couverture santé, mais aussi pour les fonctionnaires, travailleurs indépendants et inactifs (dont les retraités), les contrats individuels sont particulièrement indiqués. Chaque formule a ses avantages :

- Le contrat collectif, dont une partie du coût est pris en charge par l’employeur, rend l’entreprise attractive et lui permet de nouer un dialogue social. Revers de la médaille, le prix est parfois élevé et les garanties souvent peu adaptées aux besoins spécifiques de chacun.

- Le contrat individuel s’ajuste aux besoins de la personne (et de son foyer) et la cotisation mensuelle est adaptée au budget. Du sur-mesure selon les besoins réels du foyer.

Les remboursements 

Une fois les remboursements de la sécurité sociale effectués, les assurances complémentaire santé prennent le relai en supportant tout ou partie des dépenses qui restent encore à la charge de l’assuré. Ce ticket modérateur (nom donné à la partie restant à payer) est pris en charge selon une somme calculée au pourcentage ou grâce à un forfait. Le taux de remboursement ou la somme allouée varient selon les organismes complémentaires et les formules. On distingue généralement 3 niveaux de protection.

1. La couverture santé complémentaire de base : avec ce niveau de couverture, le ticket modérateur pour les visites chez le médecin ou pour des soins qui respectent le tarif de convention est généralement pris en charge. Certaines formules peuvent toutefois prévoir un "reste à charge" pour le patient.

2. La couverture santé complémentaire étendue : la prise en charge dépasse les dépenses courantes et l’assuré bénéficie d’une meilleure couverture, notamment en matière d’hospitalisation. Les frais optiques et dentaires sont aussi couverts, avec la possibilité de rajouter des garanties sur-mesure.

3. La couverture santé complémentaire complète : la formule "haut de gamme" permet en général de couvrir les dépassements d’honoraires et rembourse des soins spécifiques comme les cures ou le recours à des médecines non-traditionnelles. D'ailleurs, MAPA Santé propose ce type de prise en charge dans ses formules intermédiaires. En matière d’optiques (lunettes et lentilles de contact), de frais dentaires ou auditifs, le remboursement peut être optimal.

Et vous, quelle serait votre niveau de protection optimal ? Et quel en serait le prix chez MAPA Santé ? La meilleure façon de le savoir est de réaliser votre devis gratuit en ligne dès à présent en cliquant ici.