Maternité : option sérénité pour vos frais d’accouchement

30/05/2014
Ventre d'une femme enceinte

Accoucher en milieu médical n’est pas le seul moyen de mettre au monde son enfant.

Plébiscités après la Seconde Guerre mondiale, les accouchements à domicile restent marginaux (les établissements non spécialisés ne totalisent que 3% des naissances d’enfants en vie), mais ne sont pas aussi dangereux que l’on peut le penser, comme l’indiquent les chiffres de l’Insee. Toutefois, pour un accompagnement et une prise en charge de qualité, suivre une préparation à l’accouchement sérieuse, et respecter un parcours « classique » reste le choix de nombreuses femmes. Voici un point sur les choix qui s’offrent à vous pour accoucher.

Accoucher à l'hôpital ou en clinique ?

Pour votre accouchement, vous avez la possibilité de choisir de faire confiance à l’hôpital ou à une clinique conventionnée. Dans ce cas, les frais de séjour (limite de 12 jours) sont pris en charge à 100% par l’Assurance Maladie. Sont exclus de cette prise en charge les frais de confort (choix d’une chambre individuelle, télévision) ou encore les dépassements d’honoraires.

Et dans une clinique non-conventionnée ? La prise en charge de la part de l’Assurance Maladie est semblable. En effet, là encore, les frais d’accouchement comme les honoraires ou la péridurale sont pris en charge à 100%, tout comme les frais de séjour jusqu’au 12e jour. La seule différence vient du fait que, dans une clinique privée non-conventionnée, les tarifs pratiqués sont en règle générale plus importants. Les dépassements d’honoraires et autres frais de confort personnels seront ainsi plus importants, et c’est à vous que reviendra l’obligation de les régler… à moins de disposer d’une complémentaire santé adaptée.

La prise en charge de l’accouchement par votre complémentaire santé MAPA

La couverture de l’Assurance Maladie pour un accouchement « classique » est importante, mais certains frais restent à votre charge. Recourir aux services d’une complémentaire santé comme la MAPA, qui propose un suivi avant, pendant et après la grossesse, permet de réduire les dépenses et de profiter d’un accouchement dans les meilleures conditions. Comment ? La MAPA, via ses contrats d’assurance santé, couvre les dépassements d'honoraires des spécialistes, gynécologues et pédiatres, ou encore la prise en charge pour une chambre particulière lors de l'hospitalisation. Avec ces garanties, elle intervient en complément de l’Assurance Maladie, et vous évite d’avancer les frais. Mais ce n’est pas tout !

Les échographies et les analyses en laboratoires, tout comme les traitements basés sur la médecine douce sont pris en compte par la MAPA. Selon les garanties retenues dans votre contrat, il est possible de disposer de remboursements en matière d’homéopathie, d'ostéopathie, d'acupuncture et de chiropractie… Parce que le rôle d’une complémentaire santé est d’accompagner les femmes enceintes tout au long de leur grossesse, des traitements de prévention (vaccins, sevrage tabagique, ostéodensitométrie à partir de 50 ans) peuvent aussi être remboursés.