L’hypnose pour arrêter de fumer, comment ça marche ?

21/12/2012
L’hypnose pour arrêter de fumer, comment ça marche ?

Parmi les méthodes de sevrage tabagique figure l’hypnose. Dispensée par un hypnothérapeute, cette technique repose sur une série de suggestions et son objectif est de convaincre le candidat au sevrage de changer totalement de comportement afin qu’il s’éloigne définitivement du tabac.

Pour qui ?

L’hypnose anti-tabac s’adresse à celles et ceux qui sont peu ou fortement dépendants du tabac. Elle est indiquée aussi bien pour les personnes qui ont déjà tenté d’arrêter de fumer via d’autres techniques que pour celles qui sont à leur première méthode de sevrage. Quelle que soit la raison de l’accoutumance au tabac, qu’il s’agisse d’une habitude ancrée, d’un moyen pour gérer le stress ou d’une forme de protection vis-à-vis du monde, l’arrêt du tabac par l’hypnose peut être obtenu en une seule séance.

Quel est le processus adopté par le thérapeute ?

La thérapie débute par un échange qui consiste à cerner la personnalité du patient. La motivation et l’environnement de vie général du patient sont évalués durant cet entretien, une phase d’une importance particulière pour la réussite du sevrage. Les risques d’effets secondaires sont aussi abordés à l’occasion de cet échange. Il faut savoir que la séance d’hypnose qui suit ce dialogue préliminaire peut se dérouler en groupe ou de manière individuelle. Elle dure environ une heure.  
L’objectif  de l’hypnose anti-tabac est d’amplifier le désir du futur ex-fumeur de se débarrasser de la cigarette. Pour cela, l’hypnose agit selon plusieurs axes. Tout d’abord, elle peut faire une suggestion directe pour que le patient change de comportement. Elle l’aide à se projeter dans un avenir sans tabac. La technique consiste  aussi à associer le tabac et les nausées. Enfin, l’hypnothérapeute peut initier son client à l’auto-hypnose pour qu’il puisse gagner en autonomie dans sa démarche.

La technique est-elle efficace ?

Selon l’Association Française pour l’Etude de l’Hypnose Médicale, près de sept patients sur dix affirment avoir trouvé satisfaction dans la thérapie de l’hypnose anti-tabac. Une séance est souvent suffisante et le thérapeute suggère plusieurs mesures d’accompagnement pour que les bénéfices restent acquis. Afin que l’acte de fumer fasse désormais partie du passé du patient, il est important de changer de mode de vie. Ainsi, par exemple, pour une  démarche cohérente, il est fortement recommandé qu’il se débarrasse de ce qui peut rappeler de près ou de loin la cigarette. L’odeur résiduelle de tabac doit ainsi être éliminée. Il en est de même pour les cendriers et autres briquets qui sont un lien avec l’ancien monde fumeur du sevré.