Hypermétropie : connaître les symptômes et les traitements possibles

23/09/2013
Hypermétropie : connaître les symptômes et les traitements possibles

Alors qu'une personne atteinte de myopie est gênée pour voir de loin, l'hypermétrope aura, lui, la difficulté inverse.

Un patient atteint d'hypermétropie éprouvera des difficultés pour voir de près et pour lire, par exemple. Pour simplifier, l'hypermétropie est donc le contraire de la myopie... Mais elle peut se corriger, notamment via des lunettes, des lentilles de contact, ou une intervention chirurgicale. Passons en revue l'hypermétropie pour vous permettre d'y voir « moins flou ».

Les symptômes de l'hypermétropie

Dès l'enfance, nous sommes atteints d'hypermétropie ! Au fur et à mesure que nous grandissons, et que les yeux s'allongent, celle-ci se corrige d'elle-même. L'hypermétropie peut, après l'âge de 10 ans, être toujours présente si elle est « forte », c'est-à-dire de plus de 4 dioptries. Les enfants et adolescents atteints d'hypermétropie peuvent ne pas s'en apercevoir. Des maux de tête réguliers, des brûlures au niveau des yeux ainsi qu'une fatigue oculaire lors d'exercices de lecture de près seront des signes qui annoncent l'hypermétropie. Des études sont actuellement menées. Elles s’intéressent aux liens entre résultats scolaires et hypermétropie. En effet, certains enfants aux résultats décevants et ayant des difficultés de concentration seraient souvent touchés par l'hypermétropie.

Un hypermétrope doit composer avec un œil plus court. L'image ne se forme pas de la bonne manière. L'accommodation du cristallin ramène alors l’image sur la rétine. Ce pouvoir d'accommodation permet de corriger les légères hypermétropies... Toutefois, à partir d'un certain âge (au delà de 35 ans), ce pouvoir diminue. La vision de près est alors touchée (presbytie précoce), puis suivra la vision des objets lointains.

Les traitements de l'hypermétropie

Des solutions existent pour corriger la focalisation de la lumière sur la cornée et le cristallin. Pour que les rayons lumineux ne convergent plus vers un point situé à l'arrière de l'œil, mais sur la rétine, 3 solutions existent :

1. Porter des lunettes avec des verres correcteurs.
2. Utiliser des lentilles de contact.
3. Subir une opération chirurgicale sur la cornée, pour la « bomber » à l'aide d'un laser.

La dernière solution (le laser) est issue des chirurgies mises au point initialement pour la myopie. Plusieurs techniques, aux noms complexes, sont aujourd'hui utilisées : la thermokératoplastie au laser Holmium (LTK), la kératectomie photoréfractive (PRK) et le kératomileusis (LASIK). Ces interventions sont très perfectionnées et pourront être utilisées chez l'adulte. Les enfants et adolescents ont en effet une vue qui évolue et ne leur permet pas de recevoir ce traitement.