La caféine, source de dérèglement interne

13/11/2015
grains-de-cafe-torrefies

Vous l’avez certainement remarqué, difficile de trouver le sommeil après s’être autorisé quelques gorgées de café dans le courant de la soirée. Pour la première, ce phénomène est prouvé scientifiquement.

Verdict des chercheurs américains de l’université du Colorado : un double expresso retarde notre horloge biologique de 40 minutes ! Autrement dit, le café dérègle un mécanisme bien pensé, le rôle de notre horloge biologique étant notamment d’indiquer à notre organisme son heure naturelle d’endormissement et de réveil. Adeptes de l’expresso, voici quelques explications et conseils à suivre pour que café ne rime plus avec insomnie. Pour en savoir plus sur l'insomnie, cliquez ici.

 

Attention aux cafés après 17 h !

Autre information confirmée dernièrement par une seconde étude (ici), les effets de la caféine se révèlent particulièrement tenaces. En effet, cette substance ferait perdre une heure de sommeil, même si elle est prise 6 heures avant le coucher. La caféine perturbe alors le sommeil et réduit le temps d’endormissement d’une heure. Aussi, pour bien dormir, veillez toujours à éviter de boire du café après 17 heures. Pensez aussi à éliminer les boissons contenant de la caféine comme certains thés, sodas et autres boissons énergisantes. Étudiants en pleine période d’examen ou actifs souhaitant améliorer vos capacités de travail, gare à la surconsommation !

 

Accros au café : faites-vous plaisir, avec modération

Le café n’est, certes, pas le meilleur ami du sommeil. Mais à dose raisonnable, il peut toutefois avoir des répercussions positives sur la santé. Il peut notamment permettre l’augmentation de la concentration et de l’énergie. Mais si la consommation de café est combinée à d’autres facteurs externes, une alimentation déséquilibrée ou au tabagisme par exemple, elle peut s’accompagner d’effets néfastes. Parmi eux : la nervosité, l’arythmie ou encore la tachycardie.

 

Si vous êtes amateur de « petit noir », pour en éviter les désagréments, limitez-vous à deux cafés par jour. À consommer de préférence en matinée. Pour vous donner un petit coup de peps dans l’après-midi, troquez votre café contre du thé vert : effet stimulant à la clé, sans sensation d’énervement.