Tout savoir sur la chiropractie

02/06/2013
Femme entrain der se faire passer le dos

Médecine naturelle dont la pratique est très répandue aux États-Unis, la chiropractie est également reconnue en France.

Proche de l'ostéopathie, elle se distingue par quelques principes de cette discipline, et se développe. Chiropractie, chiropraxie ou encore chiropratique, ces différents termes désignent tous la même technique, qui repose sur l'usage des mains.

Les principes de la chiropractie

La chiropractie, comme l'ostéopathie, vise à redonner une pleine santé au patient via un travail pour maintenir les systèmes nerveux et musculo-squelettique intacts. Le professionnel utilise ses mains pour réaliser plusieurs manipulations à différents endroits du corps, et intervient notamment au niveau de la colonne vertébrale et du bassin.

La chiropractie se veut plus « philosophique » et voit des liens entre l'âme (psyché) et le corps, le système nerveux étant en charge de cette relation. Autre conception propre à cette technique, l'existence de subluxations vertébrales. Ce terme désigne les perturbations fonctionnelles du système locomoteur, situées dans le bassin et la colonne vertébrale. C'est après avoir effectué un diagnostic que le chiropracticien va corriger les subluxations, au moyen d'ajustements.

Simplea prioriconceptuel dénué de tout fondement scientifique ou réalité de la médecine ? Le concept des subluxations, propre à la chiropractie, suscite des critiques.

L'efficacité de la chiropractie

Quelle efficacité pour la chiropractie ? Les études référence sur le domaine sont difficiles à trouver. Si certaines tendent à dire que la chiropractie n'a que très peu d'effets, d'autres vont au contraire expliquer qu'elle a un effet au moins égal voire supérieur aux traitements médicaux.

Les avis sont partagés. La chiropractie est en tout cas adaptée à une liste d'affections importante :

Au delà de ces troubles liés au système locomoteur et nerveux, la chiropractie pourra aussi être indiquée pour des pathologies dans lesquelles les maux de tête, des problèmes respiratoires ou digestifs interviennent.

On estime à 400 le nombre de chiropracticiens en France, bien loin des chiffres vus aux Etats-Unis, ou cette technique représente la troisième profession de santé (après les généralistes et les spécialistes dentaires).