Question lunettes, mieux vaut avoir l’œil sur les prix !

16/04/2012
Dossier frais de lunettes

Les Humeurs de François : vous et vos lunettes ?

>> Oui, les lunettes sont des produits indispensables car il ne faut jamais plaisanter avec sa vue, surtout lorsqu’elle est moins bonne… Oui, les lunettes peuvent aussi être des produits « mode » car elles ont une importance capitale sur le look. Et le look, ça compte !

>> Mais oh que oui, l’optique coûte cher en général, d’autant plus que le taux de remboursement pratiqué par la Sécurité Sociale sur les montures de lunettes et les verres correcteurs est passé de 65 % à 60 % du tarif forfaitaire. Conséquence : certains ménages à faibles revenus font aujourd’hui l’impasse sur l’achat de lunettes.

>> La solution est de comparer les prix, où vous allez découvrir des écarts parfois surprenants, et d’éviter la surconsommation. Maintenant, c’est à vous de voir !

304 € : c’est en moyenne ce que dépensent par an les Français pour leurs lunettes de vue. Un chiffre qui peut sembler élevé, mais qui n’a « pas de prix » par rapport au confort apporté dans sa vie de tous les jours. Bien entendu, ce n’est pas une raison pour ne pas comparer les prix !

Regardez ce qui est comparable

Comparer des lunettes entre elles peut s’avérer aussi compliqué que comparer des téléphones portables, par exemple, avec un prix qui dépend de la marque, des forfaits, des options… A propos des lunettes, les écarts de prix entre verres ou montures dépendent non seulement des caractéristiques du produit, mais aussi des marges réalisées par le fabricant, le distributeur et l’opticien.

  • « Mon opticien se paye sur mes lunettes… vous trouvez ça normal ? »

La question est la suivante ; est-il normal qu’un opticien puisse marger sur un produit de santé du quotidien ? La réponse est évidemment « Oui ». Ce n’est pas qu’un vendeur de lunettes. C’est avant tout un technicien qui a fait des études pour, et qui met à votre service tout son savoir-faire : conseil, adaptation des lunettes à votre tête, montage des verres, etc. Et cela a un prix.

A NOTER : j’aime beaucoup mes dernières lunettes…

  • CONCERNANT LES VERRES : « Soyons transparents »

Difficile ! Les corrections hyper - personnalisées nécessitent des verres hyper - personnalisés, qui engendrent des prix hyper – personnalisés, qu’il est souvent difficile de comparer ou de faire baisser. Nous ne sommes pas chez les opérateurs téléphoniques.

  • CONCERNANT LES MONTURES :« T’as le look coco ? »

Là, il y a de quoi faire. Avec avant tout LA question : voulez-vous une monture haute couture ou de prêt-à-porter ? Evidemment, le modèle haute couture vous coûtera plus cher, si vous choisissez une marque à la mode ou de luxe. Vous paierez non seulement la marque, le look, mais aussi la technologie ou la qualité des finitions. C’est votre choix.
En revanche, vous pouvez trouver des montures beaucoup moins chères, en général de marque distributeur. Comme les produits distributeur de grande surface. Plus basiques et moins « techniques », elles vous offriront aussi moins de choix, notamment en terme de couleurs et de design.

MON CONSEIL
Si les lunettes vous sont indispensables dans votre vie de tous les jours, achetez une monture « de marque », certes plus chère mais qui vous offrira du confort et de la fiabilité.  Et là, comparez ! En revanche, si vous ne portez vos lunettes que pour des occasions bien précises (lecture le soir, travail sur ordinateur), ne dépensez pas plus que de raison…

Et l'achat sur Internet pour payer moins cher ?

Aujourd’hui, la vente à distance de produits d’optique n'est ni explicitement interdite ni clairement autorisée. En tout cas, elle est mal encadrée. Pour autant, même si elle doit permettre de payer moins cher, elle a forcément des limites…

  • Pas de prise en compte de votre ancien équipement ni des spécificités de chaque client (évolution de sa vie, conditions de travail, etc.)
  • Absence de conseil pour faciliter l’adaptation aux lunettes
  • Ajustage de la monture inexistant. Et tout le monde n’a pas la même forme de visage !
  • SAV incomparable avec celui d’un opticien, car quasi - inexistant.

  

Je pense avoir été assez… clair ?

 

A bientôt avec MAPA Santé.

François