La prévention des risques professionnels : le cas particulier des mareyeurs et poissonniers

25/01/2015
La prévention des risques professionnels : le cas particulier des mareyeurs et poissonniers

Entre les opérations de sélection du poisson, la découpe et la préparation avant l’étape d’expédition, il faut un savoir-faire précis et des outils adaptés.

Avant de pouvoir être dégusté, le poisson suit un long parcours préparatoire. Les mareyeurs et les poissonniers sont les premiers à intervenir sur les produits fraîchement pêchés. Intéressons-nous à ces deux professions, particulièrement exposées à des risques au quotidien.

La prévention des risques professionnels des mareyeurs et poissonniers

Préparer, découper, conditionner, emballer et expédier les produits frais de la pêche, c’est un métier qui impose des gestes fins et des cadences rapides, afin de garantir au consommateur des denrées de qualité. C’est dans ce contexte que les mareyeurs et poissonniers évoluent. Avec des outils tranchants, ils doivent effectuer des gestes répétitifs, parfois dans une position pénible. Entre l’éviscération et l’étêtage du poisson, puis son tranchage et son écaillage, tous les travaux doivent s’effectuer dans un respect total de règles sanitaires strictes. La manutention du poisson, parfois avec des charges lourdes, se fait dans une atmosphère réfrigérée et humide, loin d’être idéale pour l’organisme humain. La glace et les courants d’air font partie du quotidien. Le sol lui aussi revêt de nombreux pièges. Humide et glissant, il peut entrainer des accidents.

L’activité de mareyage et de poissonnerie peut s’effectuer à une échelle industrielle ou dans des structures de taille plus modeste (artisanale ou semi-artisanale), mais à chaque fois, les risques sont les mêmes.

Les principaux risques professionnels des métiers de mareyeurs et poissonniers

  - Les risques de coupures : écailleurs, ciseaux et couteaux sont tranchants et peuvent provoquer des blessures, comme les machines de type trancheuses, cercleuses et peleuses.

  - Les risques de chutes : l’humidité, les déchets et la fonte de la glace rendent les sols glissants. Il existe un risque fort de chutes et de glissades pouvant entrainées des traumatismes.

  - Les risques de troubles musculo-squelettiques : avec des gestes répétitifs et de nombreuses opérations de manutention, les poignets, coudes et épaules sont très sollicités. De nombreuses pathologies musculo-tendineuses des membres supérieurs sont possibles.

  - Les risques thermiques : évoluer pendant une période prolongée dans une atmosphère réfrigérée peut avoir des conséquences pour la santé, telles des affections aigues, des engelures ou encore des malaises.

  - Comme dans de nombreux autres domaines, la manipulation de produits de nettoyage et de désinfection (agents détergents, désinfectants, etc.) peut entrainer des pathologies irritatives et/ou allergiques.

Les mesures de prévention des risques et l’écoute de la MAPA pour les mareyeurs et poissonniers

Intervenir au contact des produits frais issus de la pêche entraine, comme nous venons de le voir, une exposition à une multitude de risques professionnels. Pour limiter les risques, la MAPA vous propose un accompagnement sur-mesure. En effet, face aux dangers quotidiens des métiers de mareyeurs et poissonniers, il existe quelques solutions simples de prévention.

L’aménagement des ateliers

Première piste d’amélioration, les locaux dans lesquels le travail est effectué. Pour améliorer la santé des opérateurs et limiter leur exposition à divers troubles, le local doit être correctement aéré et ventilé. Parce que l’atmosphère est inévitablement humide, une sécurité accrue doit être déployée sur les postes de travail (mise aux normes de l’installation électrique avec une bonne mise à la terre, installation de sols antidérapants).

Le choix d’équipements adaptés

Les mareyeurs et poissonniers doivent avoir à leur disposition des équipements qui facilitent certaines opérations. Il s’agit notamment des dispositifs d’aide à la manutention, comme les transpalettes et autres chariots roulants. À leur poste de travail, ils doivent pouvoir adapter l’ensemble à leur position (sièges et les plans de travail réglables). Des rangements adéquats à proximité sont nécessaires pour éviter les déplacements à répétition. La protection des opérateurs pour limiter les chutes passe par le choix d’un matériel adapté (voir point précédent) mais aussi par des équipements individuels complets (gants, chaussures de sécurité avec semelles antidérapantes conformes à la norme générale EN 345 S2) ainsi que des formations pour expliquer les dangers.

La bonne information au sujet des chambres froides

Les chambres froides constituent un équipement central dans le travail des mareyeurs et poissonniers. Il est important qu’ils disposent au sujet de ces équipements d’une excellente information. Une signalisation spécifique et des dispositifs de sécurité sont indispensables (ouverture toujours possible en intérieur, dispositif d'avertissement sonore, voyants lumineux, etc.). La formation à l’utilisation des chambres froides est capitale.

Le respect des règles d’hygiène

La manipulation de poissons et autres produits frais issus de la pêche pousse à maintenir dans les locaux une hygiène parfaite. Les produits détergents et désinfectants utilisés doivent être manipulés avec précaution. Un choix de produits judicieux est nécessaire (remplacement de certaines références très agressives par des versions plus douces). Une protection individuelle est obligatoire via le port d’équipements de protection individuels (EPI). Un suivi régulier des procédures, et des adaptations selon les besoins sont nécessaires pour éviter les troubles. De plus, un bon respect des règles d’hygiène doit être appliqué même en dehors du poste de travail. Imposez une tenue vestimentaire règlementaire et mettez à disposition du personnel des vestiaires et sanitaires adaptés.

La MAPA est la mutuelle d’assurance spécialement destinée aux professionnels, qu’ils soient commerçants ou artisans. Déjà plus de 500 poissonniers font confiance aux contrats proposés par la MAPA pour se protéger et assurer les principaux risques liés à leur métier. Bien plus qu’un assureur, la MAPA intervient également pour réaliser un diagnostic et vous aider à déployer des solutions de prévention. Renseignez-vous sur les garanties proposées avec l’assurance multirisque professionnelle, et profitez d’un accompagnement personnalisé pour bien assurer votre activité.

 

Source : www.officiel-prevention.com