Bien se nourrir: les principes de base d’une bonne alimentation

24/09/2015
couple-prepare-repas-equilibre-avec-legumes

Dis-moi ce que tu as dans ton assiette, je te dirai qui tu es. Cela peut paraitre un peu étrange, mais pourtant,l’alimentation est liée à l’image que nous avons de nous-même, et à celle que nous renvoyons. Ce que nous mangeons en dit long sur nous : notre personnalité, nos habitudes. Car oui, manger ce n’est pas simplement se nourrir.

L’acte de manger peut être réalisé lorsque l’on a faim (c’est assez logique) mais aussi pour combler un manque affectif, pour partager un moment convivial, pour développer des relations sociales… Et il ne faut pas avaler n’importe quoi ! Une bonne alimentation est essentielle pour rester en bonne santé. Nous explorons ici les recettes d’une « bonne alimentation », et les clés à appliquer pour manger de manière adéquate tout au long de la vie.

Se nourrir ou manger, telle est la question

L’alimentation possède une double fonction : nourrir le corps, mais aussi nourrir l’esprit ! On parle du fait de se nourrir lorsqu’il est question de combler les besoins de notre corps. Cette alimentation est là pour les besoins fondamentaux :

1) Apporter de l’énergie qui nous permet d’être actifs, et de réaliser des actions tout au long de la journée. Les aliments sont un peu le carburant de l’organisme.

2) Permettre un bon développement des cellules du corps, des tissus mais aussi des organes. L’alimentation participe à leur développement et assure la bonne santé de l’organisme.

3) Soigner certains troubles ou des maladies. Les médicaments, ce n’est pas automatique, et une bonne alimentation est primordiale dans la prévention de maladies. « Que ton aliment soit ton médicament», disait Hippocrate.

4) Enfin, manger apporte du plaisir. Outre la sensation de satiété (ne plus avoir faim), certains aliments, bien associés, nous apportent un réel bien-être.

C’est avec la notion de plaisir que la simple action de se nourrir devient le fait de « manger ». Ah, manger, tout un art en France ! Ne sous-estimez pas cet aspect moral, en plus des effets sur la santé de l’alimentation. Bien entouré, à table, avec des amis et de la famille, un bon plat devant vous, et bien des soucis s’en vont, n’est-ce pas ?

Un bon équilibre alimentaire, c’est une question d’organisation

Selon les recommandations du Programme national nutrition santé (PNNS), vaste plan de santé publique visant à améliorer l’état de santé de la population, voici des axes à suivre pour « mieux manger » :

- Vous connaissez la chanson au sujet des fruits et légumes : il faut en consommer au moins 5 par jour.

- Les produits laitiers, bien souvent mis de côté, sont eux aussi à consommer à chaque repas. 3 portions, et un peu plus pour les enfants et adolescents.

- A chaque repas vous devez manger des féculents, selon votre appétit.

- Viandes, poissons et œufs ont des apports en protéines. Vous devez en consommer midi et soir.

- Les matières grasses ? Les matières sucrées ? Il faut en limiter la consommation autant que possible. Idem pour le sel.

- Les sodas et l’alcool sont eux aussi à limiter, contrairement à l’eau. Buvez de l’eau pour renouveler l’eau de vos cellules et assurer à  votre organisme un bon fonctionnement.

En plus de ces repères nutritionnels, il est important de toujours avoir à l’esprit qu’un bon équilibre alimentaire doit être associé à une activité physique régulière. Vous n’avez pas à faire du sport de manière intensive dans un club ! 30 minutes de marche et 10.000 pas par jour apportent déjà des effets visibles dans le temps.

Bien manger au quotidien : les applications concrètes

Consommer 5 fruits et légumes par jour, manger et bouger, ce sont des formules très théoriques. Comment appliquer quotidiennement les recommandations au sujet de l’alimentation ?

Surveillez l’équilibre de vos repas

Choisissez vos aliments dans les catégories que nous venons de lister ci-dessus. Fruits et légumes doivent représenter la moitié de votre alimentation, tandis que les produits céréaliers pèseront pour un quart (ils sont riches en glucides), tout comme les viandes, poissons ou substituts. Malgré tous vos efforts, vous ne parvenez pas à manger assez de fruits et légumes par rapport aux recommandations ? C’est assez logique. Notre alimentation moderne et occidentale est par nature pauvre en fruits et légumes… Alors, vous pouvez agir en doublant vos portions, ou en croquant dans une pomme, une poire, une orange ou un autre fruit de votre choix, au moment de la pause de 10h ou du gouter. En plus, vous évitez de grignoter des biscuits.

Ayez une alimentation variée

Vous devez consommer des aliments de chaque groupe alimentaire, et le mieux est de varier ce que vous mettez dans votre assiette. Rien de pire que la monotonie culinaire. Faites preuve de créativité et de curiosité en allant chercher des aliments riches et excellents, souvent sous-exploités. Piochez par exemple dans le groupe des produits céréaliers avec le seigle, le millet ou l’orge. Pensez aussi au riz complet, qui changera de votre traditionnel riz blanc. Les légumes aussi possèdent une grande variété que vous pouvez utiliser : la pomme de terre vitelotte, le rutabaga, le panais ou encore la courge butternut sont formidables. Et osez aussi des poissons moins connus que le cabillaud ou le colin ! Une alimentation variée, et en quantité raisonnable, est une des clés du « bien manger ».

Osez une cuisine avec du goût

Ultime conseil, pensez à manger… du bon ! Oui, avoir une cuisine savoureuse, avec du goût, c’est un préalable indispensable afin de prendre plaisir à manger. Acheter un produit que l’on aime, le préparer avec finesse, c’est un effort qui aura des effets tant physiques que psychiques. Essayez de fuir au maximum la cuisine aseptisée, ou les plats « sur-savorisés », c’est  dire avec un excès de sucre et de sel manifeste. Pas de secret pour cela, il faut limiter les plats préparés, et se mettre aux fourneaux. Ce n’est pas simple tous les jours, notamment pour les personnes qui possèdent une activité professionnelle intense, mais vous devez trouver du temps dans votre semaine pour retrouver le plaisir de manger. Et cuisinez en famille si vous le pouvez pour transmettre cette valeur !

Vous le voyez, une bonne alimentation est essentielle, et ce à tout âge. Dès les premiers mois de la vie, afin de bien se développer, puis à l’âge adulte. Enfin, en étant sénior, il faut adapter son alimentation aux besoins changeants. De nombreuses pathologies liées à l’âge peuvent être prévenues et évitées en adoptant un bon régime alimentaire, avec une activité physique en complément. Parce qu’avec le vieillissement, notre corps n’utilise pas les nutriments et l’énergie issue de l’alimentation de la même façon, il faut toujours veiller à manger en quantité suffisante, des produits variés… et de qualité !