Du soleil plein la tête… mais pas trop quand même !

16/07/2013
prévention été

Les Humeurs de François : Fin prêt pour l'été ?

Début d’après-midi, vous êtes à la plage, relax, en train de marcher au bord de l’eau.

Et… regardez-le celui-là ! Allongé sur le sable, il a l’air bien, en train de faire sa sieste. Comme un bienheureux, certes, mais je peux vous dire qu’il a tout FAUX.

Le crâne au soleil, pas de lunettes sur les yeux, pas de bouteille d’eau près de lui… juste une portion de frites entamée. Et pour couronner le tout, de la musique à fond dans les oreilles avec un casque « audiblement » pas très fiable.

La prochaine fois, il lira mes conseils…

 

1) ATTENTION A L’INSOLATION !

 De quoi s’agit-il ?

L’insolation regroupe tous les symptômes provenant d’une exposition trop longue aux rayons du soleil. Vous le savez, le corps humain est naturellement « réglé » autour des 37 °C. En cas d’effort physique trop intense ou d’exposition à de fortes chaleurs, les mécanismes de compensation du corps humain peuvent être dépassés, ce qui entraîne une augmentation de la température du corps. On appelle cela généralement le « coup de chaud » ; c’est en fait de l’hyperthermie qui peut amener à l’insolation.

Comment se manifeste l’insolation ?

D’abord, la température du corps n’est plus régulée et monte jusqu’à 40 °. Et rapidement, c’est l’apparition de sueurs, de maux de tête, de crampes, de nausées et de vertiges. Avantage : les symptômes concordant à une exposition au soleil ne laissent aucun doute.

Dans ce cas là, il y a urgence. Et l’urgence est d’abord de faire baisser la température du corps. Pour cela, emmenez la personne dans un endroit ombragé et frais, à l’abri du soleil, faites-lui boire BEAUCOUP D’EAU. Mouillez-lui la tête et les membres. En revanche, si les symptômes demeurent, vous devez aller tout de suite à l’hôpital car l’insolation non traitée peut avoir de graves conséquences…

Quelle est la meilleure prévention ?

La meilleure prévention est le bon sens. Dans les périodes les plus chaudes de la journée, ne vous mettez pas en plein soleil. Restez à l’ombre, reposez-vous tranquillement chez vous.

Ne défiez pas les forces de la nature, vous serez toujours battu !

Ensuite, quand vous êtes dehors, portez TOUJOURS un chapeau pour atténuer les effets du soleil sur votre crâne. De plus, mouillez-vous la nuque et la tête très régulièrement et buvez de l’eau, buvez, buvez. Car la déshydratation est votre pire ennemi.

 

2) BIEN VU LES LUNETTES DE SOLEIL

 Si vous voulez affronter le soleil « à yeux nus », vous allez perdre ! Les rayons UV peuvent vous en faire voir de toutes les couleurs : cataracte, DMLA voire tumeur maligne de l’œil, même si c’est heureusement beaucoup plus rare.

Alors ne jouez pas avec vos yeux et portez des lunettes de soleil. Mais attention, des VRAIES.

Comment reconnaître des lunettes de soleil efficaces ?

. Il faut absolument que vos lunettes soient marquées CE (Communauté Européenne). Cela vous donne l’assurance qu’elles respectent des normes de sécurité strictes, communes à tous les pays européens.

. Ensuite, choisissez des verres à protection UV 100 %. Ne lésinez pas sur la qualité, vous pourriez le regretter…

. La forme des lunettes est également importante. En choisissant de larges montures bien enveloppantes, vous ne laisserez aucun espace aux UV qui passent toujours par le côté s’ils ne peuvent vous atteindre de face. Les rusés…

. Enfin, pour éviter toute réverbération, choisissez des verres polarisants.

 Ca y est, vous pouvez affronter le soleil et son armée d’UV maléfiques en toute sécurité !

 

3) ALLO L’OREILLE !

Voici un problème qui n’a rien à voir avec le soleil… mais qui peut s’aggraver pendant la période estivale. S’endormir au soleil, le casque « à fond », quel plaisir. Sauf pour vos oreilles : les écouteurs logent dans le canal de votre oreille et peuvent provoquer de nombreux dommages auditifs au fil du temps.

Comment choisir son casque ?

. Les casques fournis avec les baladeurs proposent une puissance sonore maximum (c'est obligé par la loi) de 100 décibels. D'autres modèles permettent facilement d’augmenter le son. Mais vous devez savoir qu’à plus de 80 décibels pendant plusieurs minutes, vous risquez une perte permanente d'audition ou un acouphène, ce bruit persistant qui reste en permanence dans vos oreilles.

. Le plus sécurisant pour vos oreilles est de choisir un casque qui les couvre entièrement. En effet, il vous isole totalement des bruits extérieurs et vous pouvez régler le son à la baisse, avec une précision de son quasi parfaite. Plus vous entendez les bruits extérieurs, plus vous montez le son, et plus les risques augmentent.

Mais entre nous, si vous faisiez une petite pause-casque cet été. Vous n’êtes pas quand même dans le tram ou dans le bus ! Ecoutez le silence, le bruit des vagues ou des oiseaux. Vous verrez (ou plutôt, vous entendrez), c’est grisant.

 

 4) UN PEU DE DIÉTÉTIQUE ?

Terminons par un peu de diététique. Oubliez les frites, les plats gras, la « malbouffe » et faites-vous une cure de bons produits pour votre santé.

Fruits de saison…

Elles sont pleines de vitamines A, E et C… ce sont les fraises ! Et elles vous apportent potassium, calcium et magnésium anti-stress. Alors profitez-en, tout comme les framboises qui ont en plus l’avantage de faciliter le transit intestinal.

Autre « fournisseur officiel de potassium », l’abricot ; le fruit d’été par excellence, si onctueux et si pratique à manger. La tomate est aussi l’une des reines de l’été, avec son parfait mix vitamines/minéraux/antioxydants. Sans oublier les rafraîchissantes pêches et prunes.

… et légumes de saison !

Artichaut, asperge, haricot vert… prenez soin de votre digestion en vous mettant au vert.

A moins que vous ne préféreriez le radis rose qui recèle énormément de potassium, de calcium, de vitamines C (favorisant le système immunitaire) et P (bons pour les vaisseaux sanguins), tout en étant pauvre en calories. Et croyez-moi, lorsqu’on a une petite faim, un radis est nettement meilleur qu’une tranche de saucisson bien grasse ou qu’une cacahuète trop huileuse… N’oubliez pas non plus la carotte pour profiter de son apport en vitamines A et C et pour avoir bonne mine !

 

Bon, c’est le moment de réveiller notre plagiste et de lui faire lire cet article. S’il veut passer un été… bien dans sa tête !