3 nouveaux super-héros pour la santé de notre peau

18/06/2014
santé peau cancer

Une bouffée d'espoir dans la lutte contre le cancer cutané.

Thématique du mois : le mélanome, la forme la plus agressive d’un cancer cutané. Aïe… Le sujet est loin d’être engageant, en témoigne la crispation immédiate de vos muscles faciaux à la lecture de ces quelques mots. Néanmoins, la nouvelle qui suit pousse à l’optimisme, alors pourquoi s’en priver ?!

Essais gagnants pour les cancérologues

Depuis quelques années, l’immunothérapie s’affirme comme l’une des voies de recherche les plus prometteuses en cancérologie. Cette stratégie thérapeutique n’est pas une arme de destruction massive ciblant les cellules infectées. Elle vise à renforcer le système immunitaire, capable alors de lutter plus efficacement contre les cellules cancéreuses.

Appliquée au traitement des mélanomes via plusieurs essais cliniques, l’immunothérapie a livré des résultats probants :

- une réduction de 25 % du risque de réapparition d'un mélanome avancé parmi une population présentant pourtant un fort risque de rechute.

- un taux de survie globale de 69% chez des patients souffrant d'un mélanome invasif, une véritable percée thérapeutique d’après la FDA (Food and Drug Administration)

- une durée de survie de trois ans et demi pour des patients souffrant d'un mélanome inopérable, un résultat sans précédent.

A l’origine de cette bouffée d’espoir, l’acharnement des cancérologues et l’utilisation, combinée ou non, de trois anticorps aux supers pouvoirs : Yervoy, Lambrolizumab et Nivolumab.