Nouveau programme anti-tabac : un quart de la population française concerné

mégots de cigarette

Vers des générations sans-tabac.

Mesure phare du plan anti-tabac : la neutralité des paquets de cigarettes

Par « neutralité » comprenez « similarité ». Plus de logos ni de signes distinctifs, les paquets de cigarettes et de tabac seront standardisés : même forme, même taille, même couleur, même typographie. Les messages de prévention et d’avertissement, déjà présents sur les emballages, occuperont désormais 65% de l’espace à compter du 20 mai 2016, contre 30% actuellement. L’objectif de cette standardisation ? Rendre les paquets de cigarettes et de tabac moins attractifs pour des fumeurs en devenir, adolescents et jeunes adultes.

Toutes les pratiques liées au tabagisme sont visées

Les fumeurs devront désormais s’abstenir dans les espaces publics de jeux pour enfants – de même que les vapoteurs - ou en voiture, en présence d’un mineur de moins de 12 ans. Fini également le vapotage dans les transports en commun ou sur le lieu de travail. Un encadrement plus strict des actions publicitaires concernant l’e-cigarette devrait aussi voir le jour, conduisant à une interdiction totale de la promotion du dispositif d’ici 2016.

Encore des restrictions ?! Pas seulement…

Un des objectifs du programme anti-tabac est aussi d’aider les consommateurs à arrêter de fumer. Le plan prévoit notamment l’amélioration de la prise en charge du sevrage tabagique. Le montant des remboursements des substituts nicotiniques passera de 50€ et 150€ pour les jeunes de 20 à 30 ans, les bénéficiaires de la CMU-C et les patients atteints d'un cancer.

L’ambition de ce nouvel arsenal anti-tabac est de réduire le nombre de fumeurs d'environ 10 % d’ici 5 ans et de voir naître aujourd’hui la première génération d’adultes 100% non fumeurs.

Rappelons qu’en France, à l’instar d’autres pays, le tabac est la première cause évitable de décès.