Guêpes, abeilles, soyez prêts en cas de piqûres

09/07/2015
Guêpes, abeilles, soyez prêts en cas de piqûres

Ah l’été… C’est le début d’une cohabitation parfois douloureuse avec de nombreux insectes estivaux. Et si l’on peut s’attarder, bucolique, à admirer la danse d’une abeille autour d’une fleur sauvage, il n’en est pas de même lorsque que l’insecte se lie d’amitié avec notre peau.

Les bons réflexes en cas de piqûre

Réflexe n°1 : stoppez la diffusion du venin. La douleur ressentit suite à la piqûre d’une abeille ou d’une guêpe est due au venin injecté au moment de l’impact. Contrairement à la guêpe, l’abeille peut abandonner une partie de son dard plantée dans votre peau. Il s’agit donc de la retirer délicatement en veillant à ne pas faire pression sur la poche à venin.

Réflexe n°2 : lavez la zone sinistrée à l’eau et au savon avant de désinfecter.  

Réflexe n°3 : enveloppez un glaçon dans un linge, et apposez le sur la zone irritée pour freiner le gonflement et soulager la douleur.

Astuces : L’huile essentielle de lavande possède des priorités antivenimeuses, redoutables pour se remettre d’une piqûre de guêpe (à utiliser uniquement par voie externe). De même, l’application de vinaigre peut vous permettre de neutraliser le venin. À l’inverse, il faudra se tourner vers des solutions alcalines, telles que le bicarbonate de soude, pour annihiler le venin d’une abeille.

Pour certains d’entre nous, la réaction physique aux piqûres de guêpes ou d’abeilles dépasse la simple boursouflure locale. En cas de réaction toxique ou allergique (œdème de Quincke ou un choc anaphylactique), pas d’hésitation, prenez la direction de l’hôpital le plus proche ou composez immédiatement les numéros d’urgence (SAMU : 15,  Service d'urgence européen : 112).