Enceinte et nauséeuse ? Réjouissiez-vous, c’est bon signe pour la santé de votre bébé !

16/06/2017
Femme enceinte entrain d'avoir des nausées au bureau

Pour la première fois, une étude établit le lien entre les nausées associées à la grossesse et le risque de souffrir d’une fausse-couche.

L’étude, dirigée par des chercheurs américains auprès de 800 femmes et relayée par la revue JAMA Internal Medicine, révèle en effet que les nausées ou les vomissements ressentis par une femme enceinte seraient le signe d’une grossesse menée à terme. Les femmes souffrant de ces désagréments ont jusqu’à 75 % moins de risques de perdre leur bébé.

Nausées matinales et vomissements, un rôle protecteur

Les NVG (nausées et vomissements de la grossesse) surviennent pour la majorité des femmes dès le premier trimestre de la grossesse et se poursuivent parfois jusqu’au terme. Leur caractère bénéfique est admis depuis longtemps, sans toutefois que l’on en connaisse aujourd’hui encore les raisons ou les mécanismes exacts.

Plusieurs études portant sur le sujet, notamment celle évoquée plus haut, montrent que les NVG permettent à la grossesse de se dérouler correctement. Des aléas, certes désagréables pour la future maman, qui réduisent le risque de fausse-couche ou de naissance prématurée, évitent l’apparition de malformations (cardiaques, entres autres) voire profitent au développement de l’enfant après sa naissance, notamment en matière de capacité verbales.

À noter que certaines femmes subissant une longue période de nausées ou de vomissements fréquents peuvent perdre du poids en début de grossesse. Si cette perte reste raisonnable, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. À surveiller toutefois avec attention, tout en pensant à bien s’hydrater. 

Source : http://jamanetwork.com/journals/jamainternalmedicine/article-abstract/2553283