Les cancers pédiatriques affichent une progression inquiétante

08/08/2017
Jeune fille malade allongée sur le canapé avec son ours en peluche

Entre 2001 et 2010, les cas de cancers détectés chez l’enfant de moins de 15 ans étaient 13 % supérieurs à ceux comptabilisés durant les années 1980.

Une hausse préoccupante en seulement 20 ans, révélée dans un rapport de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) en avril 2017. Les données mondiales recueillies ne permettent toutefois pas à ce jour d’identifier les causes concrètes de cet accroissement. L’amélioration des techniques de dépistage constitue la principale piste avancée. Toutefois, le CIRC (Centre international de recherche sur le cancer), agence spécialisée de l’OMS, n’élimine pas la probable influence de facteurs environnementaux.

300.000 cas de leucémie diagnostiqués

La leucémie est le cas de cancer le plus répandu, tel que le révèlent les données de l’OMS, collectées dans 62 pays. Près d’un tiers des enfants dépistés sont concernés par l’affection. Celle-ci se traduit par une surproduction de globules blancs anormaux dans l’organisme, des cellules leucémiques qui n’assurent alors plus leur rôle protecteur. Conséquence ? Un système immunitaire perturbé, perméable aux infections alors plus fréquentes et pouvant se révéler mortelles. La maladie nuit également à la production de globules rouges, véhicules de l’oxygène dans l’organisme, ainsi qu’à la création de plaquettes, dont le principal rôle est de stopper les saignements lors de lésions.

Le CIRC souligne que les chiffres annoncés pourraient être sous-évalués, notamment si l’on considère le manque d’équipements permettant le diagnostic dans les pays à faibles revenus.

En savoir plus