Pour plus de 9 Français sur 10, le bruit au travail impacte directement leur santé

07/11/2016
Femme qui se bouche les oreilles car il y a trop de bruit

Quels sont les risques liés à la fatigue auditive et de l’impact négatif sur la performance des entreprises ?

Voilà le résultat de l’enquête menée en 2016 par la JNA avec le concours de l’IFOP. Partant de ce constat, l’association JNA soulève un problème rarement sous le feu des projecteurs : celui des risques liés à la fatigue auditive et de l’impact négatif sur la performance des entreprises.

La fatigue auditive, qu’est ce que c’est ?

Premier signe d’une fatigue auditive : une diminution de la compréhension de la parole. Autrement dit, cela vous demande plus d’efforts pour suivre une conversation et comprendre les mots échangés. Ce phénomène peut s’accompagner de maux de tête, de troubles du sommeil ou de phases de stress. Le risque ? Une fatigue auditive installée conduira à terme à une perte irréversible de l’audition. 

Le bruit, élément toxique pour la performance individuelle et collective

L’environnement sonore de mes salariés est-il nocif ? Une question rarement posée en matière de santé au travail. Pourtant, 1 Français sur 2 déclarent subir des agressions sonores sur son lieu de travail.

Ces nuisances ne sont pas uniquement dommageables pour le bien-être des salariés. Ce sont aussi l’organisation interne et l’ambiance sur le lieu de travail qui en pâtissent. Les études sont nombreuses à démontrer qu’un salarié heureux au travail est plus productif. Il est alors aisé de comprendre qu’à l’inverse, un environnement sonore nuisible au bien-être du salarié impactera négativement la performance et la santé de l’entreprise.

 

Source : http://www.journee-audition.org/pdf/enquete-jna-2016-nuisances.pdf