« Bien vieillir », un enjeu d’envergure mondiale

12/10/2015
famille-trois-generations-autour-dune-table

Notre espérance de vie n’a jamais été aussi élevée. Selon l’OMS, en peu d’années, l’espérance de vie mondiale a augmenté de façon spectaculaire.

Par exemple, un bébé brésilien ayant vu le jour en 2015 peut espérer vivre 20 ans de plus qu’un individu né en 1965. D’ici 2050, 3 français sur 10 auront atteint les 60 ans, et 1 sur 10 aura dépassé les 80 ans. Bluffant non ? Face aux besoins croissants des personnes âgées, il serait légitime de craindre une inflation des coûts de soins de santé. « Non », répond l’OMS. Mais alors comment gérer le vieillissement rapide des populations ?

Rester en bonne santé plus longtemps  

Tel est l’objectif visé par l’OMS, qui entend d’ailleurs mener un travail de fond sur le sujet. L’enjeu ? Donner aux individus les moyens de vivre longtemps en bonne santé, notamment en limitant la perte d’autonomie. Activité sportive, alimentation, maintien du capital social et intellectuel… Autant de points à développer pour adapter nos sociétés au vieillissement général. En bref, muter d’un système de santé curatif vers un mode de soins préventif.

L'INPES (Institut national de prévention et d'éducation pour la santé) diffuse d’ores et déjà de nombreux conseils pour apprendre à « bien vieillir ».