Ne vous laissez pas méduser par les piqûres de méduses !

08/07/2013
pieds à la plage

L’été est là (enfin !) et le retour des plagistes annonce souvent… le retour des méduses.

D’abord, luttons contre une idée reçue : ce n’est pas la chaleur qui amène les méduses sur les plages, mais bien le vent et le courant. En revanche, la chaleur a une incidence directe sur leur développement et leur reproduction.

2ème idée, celle-là bien réelle : les méduses piquent quand on les touche. Pourquoi ? Elles possèdent le long de leurs filaments des cellules appelées cnidocystes (cnido vient d’un mot grec qui signifie… ortie). Ce sont de petits sacs qui libèrent un « venin » dès qu’on les touche.

Que faut-il faire après une piqûre de méduse ?

D’abord pas de panique. Ça brûle mais ce n’est pas forcément grave :

  • Rincez immédiatement la zone touchée avec de l’eau salée, 
  • Si vous êtes piqué au visage, rincez vos yeux avec du sérum physiologique et rendez-vous chez un médecin en urgence,
  • Retirez les petits bouts de tentacules qui restent, s’il en reste, avec une pince à épiler,
  • Mettez du sable (sans frotter) pour piéger les fragments de méduse restants,
  • Rincez longuement la plaie à l’eau chaude,
  • Et enfin, appliquez un antiseptique.

  

Surtout… ne mettez pas d’eau douce sur la plaie, ne la sucez pas, ne frottez pas, ne mettez pas d’alcool, et n'urinez pas sur la plaie (malgré certaines "croyances populaires") ce qui pourrait entraîner une surinfection. Et faites attention : même échouée, une méduse peut encore piquer.

Et après quelques frayeurs légitimes, vous pourrez repartir vous baigner dès le lendemain !