Laisse-moi tranquille, je tousse !

23/04/2014
Laisse-moi tranquille, je tousse !

Mettons-nous en situation. En proie à une expectoration virulente, vous voyez soudain une main s’abattre entre vos deux omoplates.

Qui n’a jamais été gratifié de cette désagréable attention sensée faciliter notre lutte ? Réflexe enraciné, la claque dans le dos du tousseur est-elle pour autant une pratique à conserver ? Le débat est lancé !

Le bon moment pour « claquer »

Amis claqueurs, attention ! Le tapotage du dos n’est à pratiquer que dans le cas où la toux s’apparente à de l’étouffement. Autrement dit,  lorsque le principal concerné ne peut venir à bout seul du corps qui obstrue ses voies respiratoires. Outrepasser cette règle peut vous exposer, dans le meilleur des cas, à la colère du tousseur qui combat une simple irritation. Dans une version plus dramatique, en cas d’obstruction partielle de la trachée, votre geste bienveillant peut entrainer une entrave complète des voies respiratoires. Et là pour le coup ; il faudra claquer ! Question de survie.

Problème, comment reconnaitre une toux d’étouffement d’une simple toux d’irritation ? Le plus simple est peut-être de se fier au regard paniqué du tousseur. Là, pas d’hésitation : 5 claques dans le dos au niveau des omoplates, main ouverte, pour provoquer un mouvement de toux. Conseil : arrêtez les claques dès la désobstruction obtenue. Question de survie également.