Fini l’abominable homme des neiges, place au géant des glaces

17/03/2014
Fini l’abominable homme des neiges, place au géant des glaces

Quel géant mesure 1,5 micron de long, 0,5 micron de diamètre, et vient d’être délogé de son glacier ?

Le nom qui ne veut pas s’extirper de votre système neuronal en ébullition, c’est Pithovirus. Euréka !

Faisons connaissance avec le nouveau venu

Cryogénisé depuis 30 000 ans dans un glacier du Nord-Est de la Sibérie, le virus vient de refaire surface suite à la fonte des glaces dans lesquelles il sommeillait depuis l’ère Cénozoïque, période Quaternaire, époque Pléistocène si vous voulez tout savoir. Il est le plus gros virus jamais observé à ce jour1, dépassant les deux autres têtes d’affiche, le Mimivirus et le Pandoravirus.

Propulsée dans notre XXIe siècle, aux premières loges du réchauffement climatique et de ses conséquences, l’entité biologique doit-elle être considérée comme une menace ?

Ami ou ennemi ?

A priori, le Pithovirus ne représente pas un danger infectieux pour l’Homme ou pour l’animal. Néanmoins, depuis l’homme de Néandertal, contemporain du virus, notre système immunitaire a bien évolué, nous rendant ainsi vulnérables face à une vie pathogène que nous pensions éteinte. Le dégel du permafrost inquiète donc les scientifiques. Cette couche terrestre, gelée depuis des milliers d’années, renferme une énorme quantité de matière organique. Sous l’effet du réchauffement climatique et de l’activité de forage, l’Homme pourrait tomber nez à nez avec des micro-organismes agressifs que l’on croyait éradiqués.

1 compte rendu de l’Académie des sciences des Etats-Unis.