Et si le lait n’était d’aucune utilité dans la protection contre les fractures et l’ostéoporose ?

02/12/2013
protection lait fractures et ostéoporose

Y’a comme un os…

« Bois du lait, c’est bon pour consolider tes os ! ».Combien de fois avons-nous entendu ou dit cette phrase, notamment à l’occasion de petits déjeuners en famille... Et pourtant, les résultats d’une étude menée par des chercheurs à Harvard remettent en cause cette « vérité universelle ».

Petit rappel.
Jusqu’à présent, nous pensions tous que, pour éviter les fractures et l’ostéoporose -maladie du squelette caractérisée par une diminution de la Densité Minérale Osseuse rendant les os plus fragiles -, il fallait suivre une alimentation riche en calcium, et notamment en laitage.

Et ce, dès l’adolescence.

>>> Mais alors, « les produits laitiers » ne seraient-ils plus « nos amis pour la vie » ?

Le doute existe.Les chercheurs ont étudié la fréquence des fractures de la hanche chez 96.000 personnes (61.000 femmes et 35.000 hommes) sur une période de 22 ans pour savoir si leur consommation de lait au cours de l'adolescence avait réduit leurs risques de cassure à un âge plus avancé. Résultat : aucun lien évident entre une consommation élevée de lait et la réduction des fractures n'a pu être établi chez les femmes. Et pour les hommes, c'est même l'inverse qui a été remarqué !

Quelle conclusion tirer de cette étude ? La plus partagée est que le lait favorise effectivement la croissance du squelette, car il contient du calcium et de la Vitamine D. Tout cela reste avéré et positif. Mais en contrepartie, une bonne croissance « donne » des os plus longs… qui ont donc plus de « chance » de se casser, du fait de leur taille.

« Bon, et si je terminais cette actu en dégustant un bon petit yaourt, moi… »